nouveau collaborateur
[Bref, on a engagé un collaborateur]

C’est bien joli d’avoir engagé des nouveaux collaborateurs, et encore faut-il les suivre.

Car oui, engager cela veut dire suivre, former, apprendre, passer d’ADN de sa société, présenter ses clients, ses projets, faire des activités communes, (et j’en passe!) avec cette nouvelle recrue.

Si vous êtes client ASSYMBA Sarl, vous avez remarqué que depuis le 1er avril passé nous avons accueilli Kevin Mata Seta qui est venu remplacer un collaborateur qui nous a quittés. Oui, chez nous on dit pas toujours « un nouveau collaborateur venu renforcer nos équipes ». Car à en lire certains, ils engagent tellement de collaborateurs qu’ils sont des dizaines dans un bureau de 100m2…. #humour

Kevin on (oui, on, car cela se fait collectivement) l’a attendu, recruté, interviewé, challengé et au final engagé. Alors c’est pas pour lui dire « voila, ça c’est ton bureau, maintenant produits! »
Non. on lui a fait un plan de formation sur plusieurs semaines, je le vois personnellement toutes les semaines, on suit son « livret de formation » et surtout, on essaye de le faire participer à un maximum de nos activités « hors heures de travail ». Dernièrement, c’était une raclette ! Merci pour votre engagement Kevin Mata Seta auprès d’ASSYMBA Sarl

Alors oubliez pas, si « en bas » cela ne fonctionne pas, c’est que souvent « en haut » cela ne fonctionne pas mieux. #testepourvous

Et vous, vous faites comment pour suivre vos nouvelles recrues ? Et alors, c’est simple ? Partagez-nous vos expériences !

problèmes informatiques

Pourquoi s’énerver à cause de ses problèmes informatiques ?

Avez-vous déjà coulé une bielle ? Mais si, lorsque vous vous sentez comme MacGyver à vouloir réparer votre véhicule en panne sur l’autoroute. Votre cerveau surchauffe, comme le moteur d’ailleurs, face à l’incompréhension du mécanisme de ce dernier.

Par où commencer ? Comment faire ? Et avec quels outils ? Toutes ces questions sans réponses peuvent vite vous faire couler une bielle, au sens propre comme au sens figuré.

Il en va de même l’état de vos nerfs quand vous devez faire face à des problèmes informatiques.

En pensant bien faire, il arrive souvent que la catastrophe se multiplie, laissant derrière elle de l’énervement et de la culpabilité.

Alors pour éviter cette situation, pensez à contacter nos techniciens qui sauront vous épauler et prendre en charge tous vos petits soucis informatiques, allant de la simple suppression de fichiers involontaire aux matériaux défectueux.  Vous avez mieux à faire que de vous préoccuper de tout ce désordre n’est-ce pas ? Alors lâchez prise, laissez-nous faire, ASSYMBA est là pour prendre soin de vos bielles !

 

Un problème ? On a sûrement la solution : Services informatiques – Solutions IT personnalisables – ASSYMBA

système d'accès

Votre système d’accès est-il vraiment sécurisé ?

 

A l’heure où le digital est omniprésent dans nos vies, sa présence concerne-t-elle aussi les systèmes d’accès ?

Bien que les clés soit un incontournable de Fort Boyard ce n’est tout de même pas la meilleure solution pour la sécurité de vos locaux.

En effet, une clé peut se dupliquer, se perdre ou encore se faire voler et face à ces situations le premier réflexe est de changer toutes les serrures et renouveler toutes les clés de vos collaborateurs.  Plutôt périlleux comme processus, n’est-ce pas ?

A quoi bon être équipé de dispositifs à la pointe de la technologie et avoir un système d’accès datant des années 20 ?

100 ans plus tard, la technologie évolue et propose des ressources plus sécurisés.

Sans déployer des structures dignes des services secrets, sachez que des systèmes existants permettent par exemple de donner des droits d’accès à vos collaborateurs.  De ce fait une personne munie d’une autorisation d’accès pourra se rendre dans certaines zones d’un bâtiment, tandis que d’autres pourront lui être interdites.

Et si vous assureriez la protection des personnes présentes dans vos locaux, de vos bien physiques (équipement, marchandises, …) et de vos données sensibles ?

En adoptant un système de contrôle d’accès dit « intelligent » vous troqueriez votre énorme trousseau de clés pour une unique clé numérique dont la gestion ne dépend que de vous.

Alors finis les clés qui font du bruit, lourdes et encombrantes et passez à un système intelligent pour vous faciliter la vie.

semaine d 4 jours

Semaine de 4 jours

 

Merci à Swiss Leaders qui dans son dernier numéro de LEADER parle de notre fondateur Patrick TUNDO au sujet de son « Projet 47 » !

Projet qui met en avant l’efficacité des collaborateurs d’ASSYMBA Sarl qui sont arrivés à garder un haut niveau de service auprès de ses clients en travaillant plus que 4 jours sur 5. Et ce, depuis plusieurs mois maintenant.

Et vous, quand sauterez-vous ce pas ?!?

 

Un grand 🙏🏻 aux collaborateurs d’ASSYMBA Sarl qui ont permis à ce projet d’être mis en place. Tout en gardant un excellent service pour les clients et partenaires ASSYMBA Sarl


Merci à Lucas Gonzalez Thorembey, Gwendoline Colombara, Raphael Blanc, Silvain Cochard, Alan Blanchard et Emilie Zeder pour votre engagement au sein d’ASSYMBA Sarl ! Et aussi Claire-Lise Rimaz pour cette opportunité !

#swissleaders #PME #suisseromande

former à la sécurité

Pourquoi former les utilisateurs en sécurité ?

 

On entend de plus en plus de communes / villes et autres administrations se faire hacker ces derniers mois.

Au café du commerce on entend souvent « arf, normal, ils sont tellement mal protégés! » et autres « pff… avec tout ce qu’on paie d’impôts, c’est honteux! ».

 

Mais, avant tout ça, revenons un peu sur les motivations d’un hacker.

Aujourd’hui, hacker, est un métier. Fini (ou rares) les hackers « du dimanche » qui font cela à côté de leur travail pour frimer ou se faire 4 sous.

Pour ces derniers, c’est un vrai job à part entière. Alors, ils sont de plus en plus performants. Un peu comme tout un chacun de nous dans notre métier en fait..

 

Bon, mais alors pourquoi les communes / villes en particulier ?

 

Motivations :

Les hackers ont principalement deux raisons d’exercer cette activité:

1. Se faire de l’argent facilement –> des kits de « rançongiciels » sont facilement disponibles « aux bonnes échoppes ». Il suffit ensuite d’envoyer un fichier .pdf « piégé » ou un lien frauduleux parmi bon nombres d’adresses email vérifiées que l’on trouve également dans lesdites « bonnes échoppes »

2. Obtenir de données sur nous, et actuelles, simples mortels que nous sommes.

 

Les premier point est facilement compréhensible. Le second, peut-être un peu moins.

Aujourd’hui, mais pas que, le renseignement vaut de l’or. Comment, vous voyez là où je veux venir ?!? Alors, c’est très bien.

 

Et quel est l’endroit où l’on trouve le plus de renseignements sur nous, les consommateurs ?

 

Tic-toc tic-toc tic-toc…

 

Eh oui, une ville / commune ou autre administration.

Quoi de plus facile que de faire de l’usurpation d’identité ou de l’ingénierie sociale lorsque l’on a toutes les données (et à jour!) à disposition ?

 

Dans le monde du hacking, tout se vend, tout s’échange. Selon les périodes et le volume des données qu’il contient, un profil « utilisateur » peut se vendre cher.

Exemples (source: PrivacyAffairs « Dark Web Price Index 2020 » )

– Carte Mastercard clonée avec code PIN 15 $

– Carte VISA clonée avec code PIN 25 $

– Permis de conduire américain, qualité moyenne 70 $

– Permis de conduire américain, haute qualité 550 $

– Passeport américain, canadien ou européen 1500 $

– Carte d’identité nationale européenne 550 $

 

Alors vous comprendrez aisément pourquoi les communes et villes sont souvent la proie des hackers. Elles sont pourtant souvent très bien protégées de manière technique (firewalls, systèmes de filtrage email, antivirus, etc.)

Vous comprenez donc où vient la faille ? C’est entre la chaise et le clavier, ou si vous préférez, côté utilisateur que cela se passe souvent.

Et alors ?!?

Chez ASSYMBA Sarl nous proposons à nos clients des tests destinés aux utilisateurs afin de définir leur niveau de formation, puis leur faisons des formations personnalisées afin d’améliorer leurs connaissance face aux dangers du net.

Et moi ?

Alors, n’attendez pas, demandez à votre prestataire IT une telle formation. Cela sera réellement du temps bien investit !

… car on entend les établissements publics en parler car ils en sont obligés. Mais votre voisin, PME cela lui arrive aussi. Mais il ne va pas vous le dire ou s’en vanter …

 

Alors qu’attendez vous pour former les utilisateurs en sécurité  ?

 

Patrick TUNDO – Fondateur & Créateur d’avenir digital ASSYMBA Sarl

backups

Faut-il tester ses backups? #TrueStory

Il y a quelques temps 📅, un client, qui gère lui-même son IT et pour qui pour qui nous intervenons dans des cas de 2e niveau, nous ☎️ appelle car « mon serveur fait un bruit insupportable, j’ai dû l’éteindre, pouvez-vous venir rapidement svp ? »

Arrivés sur place une 1h après 🦸 , nous avons trouvé un serveur éteint (forcément). Au moment de le redémarrer afin d’identifier ce bruit, nous avons remarqué qu’effectivement le bruit ressemblait plus à une séance de tatouage ou de 🦷 dentiste qu’un disque dur qui tourne à 15’000 tours/minute.

Le 🖥️ serveur possédait une redondance de disques, alors « pas de problèmes cher Client, ça va repartir! »🙌. Sauf que…

Sauf que le contrôleur RAID (gestion de la tolérance de panne des disques) en avait décidé autrement🚫. Alors on lui demande où sont ses sauvegardes💾. Et là, on remarque que il possède deux jeux de sauvegardes. Un de 2013 et un autre de 2017. Et pour le reste, il avait configuré des synchronisations ♻️ de ses fichiers « bureautiques ».

Dans ce cas, les fichiers « bureautiques » étaient sains et sauf, ce qui est ok. Donc, il nous fallait les données du système. Données qu’il n’avait pas.

Après 2 jours de travail, on à finalement réussi à retrouver son système ✔️

💭 Morale de l’histoire, certes on a réussi à remonter (de justesse!) son système 🖥️, mais à quel prix ? Et surtout, quels risques a pris cet entrepreneur en ne contrôlant pas ses sauvegardes ?!?

Nous conseillons à nos clients et partenaires de 👀 contrôler leurs 💾 sauvegardes au MINIMUM 2 fois par année. Car non, rien n’est parfait et un système de sauvegarde fonctionne à 100%✔️ uniquement au moment de leur mise en place. Passé ce délai, des contrôles réguliers s’imposent.

Alors, êtes-vous prêt à perdre 🚫 les données de votre entreprise ? Non? Alors faites contrôler vos 🖥️ systèmes par votre prestataire 👩‍💻 informatique ou par votre 👨‍💻 collaborateur chargé de l’IT de votre entreprise !