e-mails

Durant cette période estivale, vous voulez adapter vos horaires, et/ou mettre en place une déviation de vos e-mails ?

Nous sommes là pour vous, n’hésitez pas à nous contacter par email ou au 021.626.00.10 .

Toute ‘équipe ASSYMBA vous souhaite de bonnes vacances !

 

nouveau collaborateur
[Bref, on a engagé un collaborateur]

C’est bien joli d’avoir engagé des nouveaux collaborateurs, et encore faut-il les suivre.

Car oui, engager cela veut dire suivre, former, apprendre, passer d’ADN de sa société, présenter ses clients, ses projets, faire des activités communes, (et j’en passe!) avec cette nouvelle recrue.

Si vous êtes client ASSYMBA Sarl, vous avez remarqué que depuis le 1er avril passé nous avons accueilli Kevin Mata Seta qui est venu remplacer un collaborateur qui nous a quittés. Oui, chez nous on dit pas toujours « un nouveau collaborateur venu renforcer nos équipes ». Car à en lire certains, ils engagent tellement de collaborateurs qu’ils sont des dizaines dans un bureau de 100m2…. #humour

Kevin on (oui, on, car cela se fait collectivement) l’a attendu, recruté, interviewé, challengé et au final engagé. Alors c’est pas pour lui dire « voila, ça c’est ton bureau, maintenant produits! »
Non. on lui a fait un plan de formation sur plusieurs semaines, je le vois personnellement toutes les semaines, on suit son « livret de formation » et surtout, on essaye de le faire participer à un maximum de nos activités « hors heures de travail ». Dernièrement, c’était une raclette ! Merci pour votre engagement Kevin Mata Seta auprès d’ASSYMBA Sarl

Alors oubliez pas, si « en bas » cela ne fonctionne pas, c’est que souvent « en haut » cela ne fonctionne pas mieux. #testepourvous

Et vous, vous faites comment pour suivre vos nouvelles recrues ? Et alors, c’est simple ? Partagez-nous vos expériences !

problèmes informatiques

Pourquoi s’énerver à cause de ses problèmes informatiques ?

Avez-vous déjà coulé une bielle ? Mais si, lorsque vous vous sentez comme MacGyver à vouloir réparer votre véhicule en panne sur l’autoroute. Votre cerveau surchauffe, comme le moteur d’ailleurs, face à l’incompréhension du mécanisme de ce dernier.

Par où commencer ? Comment faire ? Et avec quels outils ? Toutes ces questions sans réponses peuvent vite vous faire couler une bielle, au sens propre comme au sens figuré.

Il en va de même l’état de vos nerfs quand vous devez faire face à des problèmes informatiques.

En pensant bien faire, il arrive souvent que la catastrophe se multiplie, laissant derrière elle de l’énervement et de la culpabilité.

Alors pour éviter cette situation, pensez à contacter nos techniciens qui sauront vous épauler et prendre en charge tous vos petits soucis informatiques, allant de la simple suppression de fichiers involontaire aux matériaux défectueux.  Vous avez mieux à faire que de vous préoccuper de tout ce désordre n’est-ce pas ? Alors lâchez prise, laissez-nous faire, ASSYMBA est là pour prendre soin de vos bielles !

 

Un problème ? On a sûrement la solution : Services informatiques – Solutions IT personnalisables – ASSYMBA

système d'accès

Votre système d’accès est-il vraiment sécurisé ?

 

A l’heure où le digital est omniprésent dans nos vies, sa présence concerne-t-elle aussi les systèmes d’accès ?

Bien que les clés soit un incontournable de Fort Boyard ce n’est tout de même pas la meilleure solution pour la sécurité de vos locaux.

En effet, une clé peut se dupliquer, se perdre ou encore se faire voler et face à ces situations le premier réflexe est de changer toutes les serrures et renouveler toutes les clés de vos collaborateurs.  Plutôt périlleux comme processus, n’est-ce pas ?

A quoi bon être équipé de dispositifs à la pointe de la technologie et avoir un système d’accès datant des années 20 ?

100 ans plus tard, la technologie évolue et propose des ressources plus sécurisés.

Sans déployer des structures dignes des services secrets, sachez que des systèmes existants permettent par exemple de donner des droits d’accès à vos collaborateurs.  De ce fait une personne munie d’une autorisation d’accès pourra se rendre dans certaines zones d’un bâtiment, tandis que d’autres pourront lui être interdites.

Et si vous assureriez la protection des personnes présentes dans vos locaux, de vos bien physiques (équipement, marchandises, …) et de vos données sensibles ?

En adoptant un système de contrôle d’accès dit « intelligent » vous troqueriez votre énorme trousseau de clés pour une unique clé numérique dont la gestion ne dépend que de vous.

Alors finis les clés qui font du bruit, lourdes et encombrantes et passez à un système intelligent pour vous faciliter la vie.

semaine d 4 jours

Semaine de 4 jours

 

Merci à Swiss Leaders qui dans son dernier numéro de LEADER parle de notre fondateur Patrick TUNDO au sujet de son « Projet 47 » !

Projet qui met en avant l’efficacité des collaborateurs d’ASSYMBA Sarl qui sont arrivés à garder un haut niveau de service auprès de ses clients en travaillant plus que 4 jours sur 5. Et ce, depuis plusieurs mois maintenant.

Et vous, quand sauterez-vous ce pas ?!?

 

Un grand 🙏🏻 aux collaborateurs d’ASSYMBA Sarl qui ont permis à ce projet d’être mis en place. Tout en gardant un excellent service pour les clients et partenaires ASSYMBA Sarl


Merci à Lucas Gonzalez Thorembey, Gwendoline Colombara, Raphael Blanc, Silvain Cochard, Alan Blanchard et Emilie Zeder pour votre engagement au sein d’ASSYMBA Sarl ! Et aussi Claire-Lise Rimaz pour cette opportunité !

#swissleaders #PME #suisseromande

former à la sécurité

Pourquoi former les utilisateurs en sécurité ?

 

On entend de plus en plus de communes / villes et autres administrations se faire hacker ces derniers mois.

Au café du commerce on entend souvent « arf, normal, ils sont tellement mal protégés! » et autres « pff… avec tout ce qu’on paie d’impôts, c’est honteux! ».

 

Mais, avant tout ça, revenons un peu sur les motivations d’un hacker.

Aujourd’hui, hacker, est un métier. Fini (ou rares) les hackers « du dimanche » qui font cela à côté de leur travail pour frimer ou se faire 4 sous.

Pour ces derniers, c’est un vrai job à part entière. Alors, ils sont de plus en plus performants. Un peu comme tout un chacun de nous dans notre métier en fait..

 

Bon, mais alors pourquoi les communes / villes en particulier ?

 

Motivations :

Les hackers ont principalement deux raisons d’exercer cette activité:

1. Se faire de l’argent facilement –> des kits de « rançongiciels » sont facilement disponibles « aux bonnes échoppes ». Il suffit ensuite d’envoyer un fichier .pdf « piégé » ou un lien frauduleux parmi bon nombres d’adresses email vérifiées que l’on trouve également dans lesdites « bonnes échoppes »

2. Obtenir de données sur nous, et actuelles, simples mortels que nous sommes.

 

Les premier point est facilement compréhensible. Le second, peut-être un peu moins.

Aujourd’hui, mais pas que, le renseignement vaut de l’or. Comment, vous voyez là où je veux venir ?!? Alors, c’est très bien.

 

Et quel est l’endroit où l’on trouve le plus de renseignements sur nous, les consommateurs ?

 

Tic-toc tic-toc tic-toc…

 

Eh oui, une ville / commune ou autre administration.

Quoi de plus facile que de faire de l’usurpation d’identité ou de l’ingénierie sociale lorsque l’on a toutes les données (et à jour!) à disposition ?

 

Dans le monde du hacking, tout se vend, tout s’échange. Selon les périodes et le volume des données qu’il contient, un profil « utilisateur » peut se vendre cher.

Exemples (source: PrivacyAffairs « Dark Web Price Index 2020 » )

– Carte Mastercard clonée avec code PIN 15 $

– Carte VISA clonée avec code PIN 25 $

– Permis de conduire américain, qualité moyenne 70 $

– Permis de conduire américain, haute qualité 550 $

– Passeport américain, canadien ou européen 1500 $

– Carte d’identité nationale européenne 550 $

 

Alors vous comprendrez aisément pourquoi les communes et villes sont souvent la proie des hackers. Elles sont pourtant souvent très bien protégées de manière technique (firewalls, systèmes de filtrage email, antivirus, etc.)

Vous comprenez donc où vient la faille ? C’est entre la chaise et le clavier, ou si vous préférez, côté utilisateur que cela se passe souvent.

Et alors ?!?

Chez ASSYMBA Sarl nous proposons à nos clients des tests destinés aux utilisateurs afin de définir leur niveau de formation, puis leur faisons des formations personnalisées afin d’améliorer leurs connaissance face aux dangers du net.

Et moi ?

Alors, n’attendez pas, demandez à votre prestataire IT une telle formation. Cela sera réellement du temps bien investit !

… car on entend les établissements publics en parler car ils en sont obligés. Mais votre voisin, PME cela lui arrive aussi. Mais il ne va pas vous le dire ou s’en vanter …

 

Alors qu’attendez vous pour former les utilisateurs en sécurité  ?

 

Patrick TUNDO – Fondateur & Créateur d’avenir digital ASSYMBA Sarl

backups

Faut-il tester ses backups? #TrueStory

Il y a quelques temps 📅, un client, qui gère lui-même son IT et pour qui pour qui nous intervenons dans des cas de 2e niveau, nous ☎️ appelle car « mon serveur fait un bruit insupportable, j’ai dû l’éteindre, pouvez-vous venir rapidement svp ? »

Arrivés sur place une 1h après 🦸 , nous avons trouvé un serveur éteint (forcément). Au moment de le redémarrer afin d’identifier ce bruit, nous avons remarqué qu’effectivement le bruit ressemblait plus à une séance de tatouage ou de 🦷 dentiste qu’un disque dur qui tourne à 15’000 tours/minute.

Le 🖥️ serveur possédait une redondance de disques, alors « pas de problèmes cher Client, ça va repartir! »🙌. Sauf que…

Sauf que le contrôleur RAID (gestion de la tolérance de panne des disques) en avait décidé autrement🚫. Alors on lui demande où sont ses sauvegardes💾. Et là, on remarque que il possède deux jeux de sauvegardes. Un de 2013 et un autre de 2017. Et pour le reste, il avait configuré des synchronisations ♻️ de ses fichiers « bureautiques ».

Dans ce cas, les fichiers « bureautiques » étaient sains et sauf, ce qui est ok. Donc, il nous fallait les données du système. Données qu’il n’avait pas.

Après 2 jours de travail, on à finalement réussi à retrouver son système ✔️

💭 Morale de l’histoire, certes on a réussi à remonter (de justesse!) son système 🖥️, mais à quel prix ? Et surtout, quels risques a pris cet entrepreneur en ne contrôlant pas ses sauvegardes ?!?

Nous conseillons à nos clients et partenaires de 👀 contrôler leurs 💾 sauvegardes au MINIMUM 2 fois par année. Car non, rien n’est parfait et un système de sauvegarde fonctionne à 100%✔️ uniquement au moment de leur mise en place. Passé ce délai, des contrôles réguliers s’imposent.

Alors, êtes-vous prêt à perdre 🚫 les données de votre entreprise ? Non? Alors faites contrôler vos 🖥️ systèmes par votre prestataire 👩‍💻 informatique ou par votre 👨‍💻 collaborateur chargé de l’IT de votre entreprise !

quelle tête ferez vous quand...

Et vous, quelle tête ferez-vous quand vous n’aurez plus accès à votre système d’information du fait de votre antivirus ?

Mon antivirus est-il fiable?

Vous possédez déjà un antivirus sur votre ordinateur ? « Ah ben non, j’ai un Mac, pas besoin! Ah bon? ASSYMBA Sarl vous fait volontiers un scan sans engagement de votre Mac, ensuite vous déciderez.

Reprenons, si vous avez un antivirus, c’est très bien. Mais le saviez-vous: un antivirus ne détecte que ce qu’il connaît comme brèches de sécurité ?

Et alors, « on fait comment » me direz-vous ? Un système appelé « EDR » ou « XDR » ou autre dénomination, permet d’analyser votre système dès que quelque chose de suspect intervient.

Réponse intégrée et automatisée.

Isolez, mettez en quarantaine, bloquez les exécutions et assurez le rollback (retour en arrière) des paramètres (ou des fichiers chiffrés dans le cas de ransomware), avec possibilité, pour les enquêteurs, de reprendre la main et d’agir comme ils le souhaitent au cours d’une recherche de menaces. Possibilité d’isoler les postes de travail concernés, de mettre fin à des processus et de mettre à jour automatiquement la veille de sécurité, par utilisateur ou par entreprise.

Support dédié pour les équipes de sécurité SOC et IT

Notre service flexible, disponible selon vos besoins, offre gain de temps et de souplesse aux équipes en identifiant les menaces, en les hiérarchisant et en menant des investigations. Permettez-vous de détecter davantage de menaces, en accélérant les délais de détection et de réponse. Optimisez l’efficacité de la détection sur plusieurs vecteurs de menaces et bénéficiez d’une source unique pour la détection et la prise en charge des menaces.

 

Ce qu’en disent nos clients

« Nous sommes vraiment satisfaits des solutions et services d’ASSYMBA Sarl pour la sécurisation de notre parc. Notamment de leur façon de de traiter les événements et les incidents et de communiquer avec nous. »

Monsieur B. de Bulle (nom d’emprunt).

 

Et vous, prenez-vous cela en compte lors du choix de votre antivirus ?

bien choisir son ordinateur

Comment bien choisir un ordinateur adapté à ses besoins ?

Grâce à cet article, il sera possible pour vous choisir un ordinateur fiable et performant en fonction de vos besoins, même si vous n’y connaissez rien en informatique. Vous vous posez toujours la question de savoir quoi choisir entre PC ou Mac, ordinateur portable ou fixe, la marque. Nous verrons aussi les composants d’un ordinateur, les pièges à éviter lors de votre achat.

Nombreux sont ceux qui achètent un PC prétendu être en promotion et se retrouve environ 1 ou 2 ans plus tard à changer tellement il était lent et énervant. L’article qui suivra a pour but de vous éviter cette frustration et vous donner un coup de pouce dans la façon de dépenser intelligemment votre argent lors de votre achat.

Les vendeurs malhonnêtes bondent les marchés et veulent juste écouler leur marchandise alors si vous avez besoin de faire un tour au magasin sans être accompagné et faire votre achat comme un grand garçon (ou grande fille) et que ça vous agace de ne rien comprendre juste dans le choix d’un ordinateur ?

Un ordinateur, pourquoi faire ?

Si vous cherchez un ordinateur c’est bien sûr parce-que vous avez une idée du travail que vous voulez effectuer dessus car c’est le plus important (sauf si vous êtes juste un collectionneur). Selon le travail à effectuer cela jouera sur le prix, le type d’ordinateur et la puissance dont vous aurez besoin.

Comment pensez-vous profiter de votre ordinateur ?

Rédaction de courriels, gérer vos mails, regarder des films…
Développement de sites internet, traitement d’images …
Montage des vidéos en HD ou des courts métrages, Jouer à des jeux vidéo, création 3D…

PC ou Mac (Apple), que choisir ?

Il n’existe pas de différence quand il s’agit d’effectuer des tâches entre un PC et Mac. On a de bons systèmes d’exploitation sur ces Machines.

Voici quelques critères afin de vous aider à savoir si vous devez opter pour un Mac ou un PC :

Sécurité : Tous deux munis d’un bon antivirus, un PC est tout aussi sûr qu’un système Apple.

Esthétique : Ce n’est pas faux que Apple possède encore un net avantage dans ce domaine mais il existe des PC à l’esthétique bien soignée.

Performances graphiques :

Contrairement aux idées reçues, il n’est pas forcément nécessaire d’avoir absolument un Mac pour faire des montages vidéo exigeants. Nombre d’architectes, par exemple, sont passés de Mac à PC pour des raisons de performances, et il est vrai, de rapport coûts / prestations.

Facilité d’utilisation : Le Mac a été défini pour être le plus facile d’utilisation pour son utilisateur mais avec une petite formation, vous allez pouvoir contrôler aussi bien votre PC qu’un Mac.

Autonomie : Apple possède, parfois un net avantage dans ce domaine. Bien comparer.

Consommation électrique : Aussi silencieux qu’il peut être, un Mac consomme aussi moins d’énergie. Il est possible de trouver l’équivalent dans le monde PC, mais il faut trier parmi des offres beaucoup plus nombreuses.
Évolutivité : Si vous avez pensé faire de la personnalisation sur un Mac ça sera vraiment dommage car il est beaucoup plus facile de remplacer ou mettre à jour les composants d’un PC que d’un Mac.

En résumé : Ne vous faites pas à l’idée que l’un est plus puissant que l’autre. Ça dépend de l’usage que vous en ferez. Le choix entre un PC et un Mac est une affaire de compromis et de préférences. Gardez enfin à l’esprit que statistiquement, Windows est largement plus utilisé que Mac OS dans le monde.

PC portable ou fixe ?

Nous allons vous aider à faire un choix et voici les avantages de l’un par rapport à l’autre.

Les avantages d’un ordinateur fixe:

Facile à faire évoluer et remplacer ses composants quand le besoin y est
Le confort devant un ordinateur fixe est plus accru que devant un ordinateur portable. Par exemple: impossible de régler la hauteur de l’écran sur un ordinateur portable.
A qualité et spécificités égales, l’ordinateur fixe est moins cher.

Les avantages d’un ordinateur portable:

Il est moins encombrant et se transporte facilement.
Vous l’utiliserez en déplacement et sans prise électrique grâce à son autonomie.

Pour les jeux, nous vous recommandons un ordinateur fixe. Un ordinateur portable avec une bonne configuration pour les jeux coûte très cher. C’est vrai qu’il existe des obstinés qui vont toujours mentionner vouloir un PC portable pour le jeu. Alors il faudra se pencher sur les marques comme Asus, MSI, Alienware pour trouver des configurations portables vraiment conçues pour les joueurs.

Les composants

La carte graphique (GPU)

La carte graphique soulage le processeur d’un ordinateur dans les tâches qui nécessitent un traitement graphique. Il est indispensable de choisir une carte graphique performante pour jouer à des jeux vidéo récents, traiter des images, monter des vidéos et créer des animations 3D dans des bonnes conditions.

Les deux choses que vous devez savoir avant de faire votre choix :

Il existe deux types de cartes graphiques : les cartes dédiées et les cartes intégrées à la carte mère de l’ordinateur. Les cartes graphiques dédiées sont les plus performantes, car elles possèdent leur propre processeur et leur propre mémoire. Les cartes graphiques intégrées exploitent le processeur et la mémoire de l’ordinateur, ce qui limite sérieusement leurs performances.
Il existe deux grandes marques qui fabriquent les puces (GPU) qui sont ensuite assemblées par des constructeurs comme Asus, MSI, Gygabyte ou encore Zotac : AMD et NVidia. Ces deux marques sont excellentes. Dans votre choix, privilégiez une carte graphique dédiée avec un type de mémoire rapide (GDDR5 ou plus).

Ces trois facteurs combinés permettent de choisir une carte graphique performante :

Le type de mémoire (GDDR2, GDDR3, GDDR4, GDDR5, etc.) : plus le chiffre est élevé, mieux c’est.
La fréquence du GPU : plus elle est élevée, mieux c’est.
La quantité de mémoire dédiée : plus il y en a, mieux c’est.

Le disque dur (HDD / SSD)

C’est là que vous gardez vos données : documents, musiques, photos, vidéos, programmes, etc. donc c’est important choisir un espace de stockage grand et rapide. Il existe deux types de disques durs : les disques durs mécaniques et les disques SSD.

Disques durs mécaniques (HDD) :

Moins cher
Dans l’idéal il faudrait stocker vos documents personnels dessus

Disques SSD :

Plus cher (quoi que…)
L’idéal serait de stocker le système d’exploitation et les programmes fréquemment utilisés dessus, recommandé pour les cinéastes professionnels (gain réel pour monter des vidéos).

Sur un ordinateur fixe, l’idéal est d’avoir un disque SSD (minimum 256 Go) pour stocker le système d’exploitation et un disque dur mécanique (minimum 1 To) pour stocker ses documents personnels. Sur un ordinateur portable, je vous recommande d’opter pour un disque SSD de 512 Go, et en cas de besoin, d’étendre l’espace de stockage de votre PC portable avec un disque dur externe.

La mémoire vive (RAM) :
La mémoire vive est une sorte de pont entre le disque dur et le processeur de votre ordinateur. Plus votre ordinateur en aura, plus le processeur aura rapidement accès aux données qu’il doit traiter.

Il faut être attentif aux trois éléments suivants :
La quantité de RAM : au minimum 8 Go
Le type de RAM : au minimum de la DDR3 ou DDR4
La fréquence de la RAM : au minimum 1600 MHz

Le processeur:

Le processeur est le cerveau d’un ordinateur.

Il existe deux grandes marques de processeur :

AMD (qui est aussi recommandé) et Intel (la référence depuis plusieurs années). Intel propose plusieurs séries de processeurs, chacune étant adaptée à un usage particulier.

Intel Core M

Adapté pour surfer sur Internet, rédiger des courriers, gérer vos mails et éventuellement regarder des films.
Pas du tout adapté pour les jeux, le montage vidéo et le traitement d’images.

Intel Core i3 & Intel Celeron

Éventuellement adapté pour surfer sur Internet, rédiger des courriers, gérer vos mails et regarder des films. À éviter, sauf si votre budget est vraiment limité…

Intel Core i5

Idéal pour les jeux vidéo exigeants, le montage vidéo, le traitement d’images. Idéal sur un ordinateur portable qui doit être puissant (consomme moins d’électricité et chauffe moins que les processeurs Intel Core i7, Core i9).

Intel Core i7

Idéal pour les photographes et cinéastes professionnels. Convient également pour les jeux vidéo exigeants. Ces processeurs consomment plus d’énergie et chauffent plus, ils réduisent donc l’autonomie d’un ordinateur portable.

Intel Core i9

Plus ou moins récente sortie des processeurs de chez Intel, imaginez juste plus de puissance qu’un Core i7. Oui plus besoin de faire des détails. En principe il est bon pour tous les cas d’utilisation.

Pour faire un choix :

Choisissez un processeur d’une série (i3, i5, i7, i9) adaptée à vos besoins. Privilégiez toujours la génération la plus récente.

Info pratique : Les publicités et les grandes surfaces affichent très rarement la génération des processeurs qui sont embarqués dans leur marchandise. Cela permet de faire baisser le prix des anciennes générations et de faire croire aux clients qu’ils font de bonnes affaires 😉

Résumé :

Les indications suivantes devraient vous permettre de choisir un ordinateur fixe ou portable adapté pour :

Usage de base :

Surfer sur Internet, rédiger des courriers, gérer vos mails et regarder des films. Une telle configuration permet également de monter des vidéos en Full HD (1920*1080) et de traiter des images dans de bonnes conditions :
Processeur : Intel Core i5 (dernière génération)
Carte graphique : pas important, une carte dédiée est un plus.
Disque dur : 256 Go SSD (ou 512 Go si vous avez beaucoup de photos).
Mémoire : 8 Go de RAM de type DDR3

Pour jouer :

Pour jouer aux jeux vidéo récents dans de bonnes conditions, une telle configuration est également adaptée pour monter des vidéos en 4K et exécuter des tâches exigeantes.
Processeur : Intel Core i5 ou Intel Core i7 (dernière génération)
Carte graphique : 4 Go (ou plus) de mémoire GDDR5
Disque dur : 512 Go SSD + 1 To (disque dur mécanique)
Mémoire : 16 Go (ou plus) de RAM de type DDR3 à 1600 MHz ou plus

Acheter un ordinateur le moins cher possible:

Le bon marché coûte souvent cher en informatique, mais voici des indications qui devraient vous permettre d’acheter un ordinateur correct et pas cher. N’espérez cependant pas jouer à des jeux récents ou monter des vidéos en 4K avec cette configuration. Elle sera suffisante pour faire de la bureautique dans de bonnes conditions.
Processeur : Intel Core i5
Carte graphique : pas important
Disque dur : 1 To (disque dur mécanique) ou 256 Go SSD (préférable)
Mémoire : 4 Go de RAM ou plus (8 Go préférable)

PC de marque ou PC monté ?

Un PC de marque est un ordinateur assemblé par un constructeur. C’est-à-dire que vous ne pourrez en principe pas personnaliser sa configuration lors de son achat. Soit il vous plaît en l’état, soit il ne vous plaît pas.
Un PC monté est un ordinateur assemblé par vous-même ou une entreprise spécialisée, ce qui donne l’avantage de pouvoir choisir librement ses composants dès le départ.

Si vous souhaitez acheter un Mac, cette question ne se pose pas et vous pourrez uniquement acheter un Mac sur le site officiel d’Apple, dans un Apple Store ou chez un revendeur agréé.

Si vous optez pour un PC équipé de Windows ou Linux, le choix est plus ouvert. Si vous optez pour un PC de marque, privilégiez les marques suivantes : Lenovo, HP, Dell

Les avantages d’un PC de marque

Ça marche tout de suite (en principe)
Pas conçu pour évoluer (boîtier trop petit, alimentation insuffisante et de mauvaise qualité)
Garantie constructeur sur site de 2 à 5 ans selon les machines

Les composants sont de meilleure qualité
L’évolutivité (les composants peuvent facilement être changés et mis à jour)

Les désavantages d’un PC de marque

Plus cher qu’un PC monté. Si c’est un désavantage…

Les avantages d’un PC monté

Vous obtenez une configuration qui correspond vraiment à vos besoins
Moins cher qu’un PC de marque, car vous supprimez des intermédiaires
L’évolutivité (les composants peuvent facilement être changés et mis à jour)

Les désavantages d’un PC monté

Il faut connaître une boutique spécialisée de confiance et reconnue
Certains vendeurs poussent parfois le client à opter pour des technologies très récentes et couteuses. Par exemple, il est inutile d’installer un système de refroidissement liquide dans un ordinateur fixe, même si ce dernier embarque une carte graphique et un processeur dernier cri. Un simple dissipateur est largement suffisant et moins couteux…
Il faut compter quelques jours avant de pouvoir l’utiliser (choix des composants, livraisons des pièces, montage de l’ordinateur)
Malgré les tests effectués, il arrive parfois que l’ordinateur ne s’allume pas ou qu’il y ait des problèmes lors du premier allumage. Il faut alors retourner à la boutique pour corriger ce qui ne va pas.

Les pièges à éviter et conseils

Le bon marché coûte (souvent) très cher.
Il existe des ordinateurs pour des prix ridiculement bas, mais ne soyez pas dupe : ces ordinateurs sont lents, peu fiables et souvent dépassés. Ils vous énerveront et finiront rapidement à la déchetterie (car personne dans votre entourage n’en voudra). Vous achèterez ainsi un nouvel ordinateur pas cher chaque année…

Si vous savez ce que vous ferez de votre ordinateur, dépensez le juste prix pour votre ordinateur et vous en serez satisfait pendant 5 ans. Réfléchissez et faites le bon calcul. Le bon marché coûte souvent bien plus cher qu’un investissement réfléchi dès le départ.

mains d'homme tenant une tablette avec icones réseaux sociaux

Traque sur Internet, mode d’emploi

L’identité numérique désigne l’ensemble des informations associées à une personne, une entreprise ou une institution, disponibles sur Internet. Avec le Web 2.0, l’internet du lien entre les personnes, et le Web 3.0, l’internet des objets, les traces informationnelles que nous laissons en ligne se sont multipliées. De la photo de famille, à nos coordonnées bancaires, en passant par notre localisation jusqu’à notre CV, consciemment, mais surtout inconsciemment, nous transformons depuis une décennie notre identité physique en kilooctet pour la numériser et exister en ligne.

Que contient notre identité numérique ?
Notre identité numérique repose sur de nombreuses informations que nous laissons consciemment ou non.

Les traces personnelles : email, messagerie instantanée, téléphone, hCard, adresse IP, mot de passe, moyens d’authentification.

Les traces liées aux réseaux sociaux : les posts Facebook, les tweets, les retweets, les likes, les images, les photos, les jeux et les applications de rencontres.

Les traces liées aux contenus publiés : blog, podcast, videocast, portail de journalisme, photos, vidéos, musique ou liens. On retrouve aussi les avis sur des produits, des services et des prestations. Mais aussi la connaissance diffusée au travers de Wikipedia, de plateforme de FAQ ou des forums de niche.

Les traces commerciales : les achats e-commerce, avec des systèmes de paiement ou de programmes de points de fidélité qui permettent de modéliser les habitudes de consommation.

L’utilisation de tous ces outils et services alimente notre son identité numérique. La majeure partie des utilisateurs ne mesure pas encore la complexité de la gestion de l’identité numérique

Comment les endroits publics tels que des centres commerciaux connaissent leur taux de visite ?

Il faut savoir qu’aujourd’hui et depuis déjà quelques mois, les centres commerciaux, les grandes surfaces, les musés, les centre d’attractions, les gares, les aéroports etc.. S’équipent de systèmes pour suivre à la trace les clients qui déambulent dans leurs locaux.

En effet des capteurs, détectent les ondes wifi émises par les smartphones, et peuvent ainsi faire une analyse fine du déplacement de la personne dans les rayons et/ou magasins ; les zones visitées, les zones ou le client est resté le plus longtemps, la zone qu’il ne visite pas, la fréquentation d’une zone, etc.

Utilisation des donnés

Ces données sont ensuite analysées et modélisés pour cerner les habitudes des clients et proposer dans la majorité des cas des ajustements et/ou publicité à la carte. Bref c’est pour optimiser la stratégie commerciale du magasin.

La question que vous vous posez, est comment ce dispositif peut suivre une personne à la trace, alors que des centaines de téléphones peuvent être présents dans la même zone au même moment, et peuvent avoir la même marque et même modèle ?

C’est tout simple, chaque smartphone à une adresse Mac (adresse physique de la carte réseau) qui est unique et statique, comme c’est le cas pour les PCs, et c’est avec cette adresse Mac que le système peut vous suivre sans perdre votre trace.

En enregistrant cette adresse Mac, les possibilités de s’arrêtent pas là, en effet les possibilités sont énormes. Il est possible, par exemple, de savoir si le client est accompagné ou non ; deux téléphones qui se suivent et qui font le même parcours en même temps, ce n’est pas compliqué à analyser.

Si c’est votre première visite, ou la énième, ainsi que la fréquence de vos visites.

Analyser la vitesse de déplacement, et donc émettre une hypothétique tranche d’âge.

Connaitre les autres endroits que vous fréquentez et à quel période ; soldes, promotions, ventes privées etc.

Et si vous avez une carte de fidélité d’un magasin par exemple, alors là c’est le grâle, car le système détecte votre passage en caisse, et donc déduire votre identité.

Et ma vie privée alors?

Même si aujourd’hui les enseignes assurent que la collecte des données est anonyme et confidentielle, il n’en reste pas moins que ce type de pratique est très tentant, car nous savons que la vie privée ne fait pas le poids devant les profits que peuvent engendrer une surveillance massive des habitudes des consommateurs.

Quelle solution alors?

La solution pour contrer ce flicage de masse est de fermer l’accès wifi de votre smartphone dès que vous ne l’utilisez pas. Pour cela il existe plusieurs applications qui activent ou désactivent le Wifi selon l’endroit où vous vous trouvez, l’endroit est détecté par l’analyse des antennes GSM et non la position GPS.

Quelle est la valeur monétaire de mon profil numérique ?

Commençons par une petite histoire

Un client entre chez un concessionnaire de voiture et demande un essai routier. « Désolé Monsieur répond le vendeur, vous n’avez pas le profil qu’il faut. » « Qu’est-ce qu’il a mon profil », répond le client, « j’ai l’argent ». « Désolé, je ne parlais pas de votre profil financier, je parlais de votre profil numérique. On ne vend pas se produit à tout le monde. »

Connaissez-vous votre profil numérique ?

Votre profil numérique c’est l’information qu’on lègue aux entreprises lorsqu’on accepte de participer à un programme de fidélité (numéro unique de client), lorsqu’on navigue sur certains sites Web (cookies, numéro unique PC, géolocalisation, adresse IP) ou encore lorsqu’on utilise certaines applications mobiles (identifiant unique d’appareil). Dans la mise en pratique ça ressemble à son dossier de crédit mais avec moins de transparence.

Mais qu’en est -il de la valeur de son profil numérique? Combien vaut ce profil avec un système de pointage similaire ?

Sans le savoir, mais avec votre consentement, des systèmes informatiques et certaines entreprises telle Facebook, travaillent 24 heures par jour à vous catégoriser par localisation, par démographie et aussi par vos finances. Critères de recherche, prix, heure, fréquentation ne sont quelques-unes des statistiques que les systèmes récoltent dans le but de mieux connaître vos habitudes d’achat.

Terminé les coupons papier qui ne laissent aucune trace numérique ou encore la publicité aveugle dans les journaux papier. Les entreprises veulent en avoir plus pour leur argent. Jadis la seule façon pour les entreprises d’avoir accès à la mine d’information concernant nos habitudes d’achat était de faire des ententes avec les grandes chaines de détaillants. Mais aujourd’hui, et avec notre consentement, 70% de la population (Les Canadiens accros aux cartes de fidélité – LaPresse) offrent leurs informations en temps réel en échange de miles aériens (Air Miles), de points (Migros, Coop,…), de « KeyClub », de ristournes ou de pourcentages de retour en argent comptant.

Et en ligne ?

En ligne c’est pareil. On cherche des gratuités de service (Facebook, Google), on donne son consentement et nous voilà à offrir nos informations.

Vous ne vous êtes jamais demandé pourquoi Facebook vous affichait des publicités pour des produits que vous avez recherché sur un site d’achat tel Amazon? Je vous surprends ? Eh oui Facebook aussi, il n’y a rien de gratuit et l’amitié c’est payant 😉

Facebook c’est 2.2 mia. d’utilisateurs actifs par mois (13% de la population) avec 27$ de valeur par utilisateur en moyenne et par mois, cela donne des gains estimés à près de 60 mia / mois…

L’argent trouve son chemin chez Facebook car les entreprises en quête de l’attention des consommateurs veulent avoir accès au plus important et précis profil numérique et c’est Facebook qui le détient.

…et tout cela, avec votre consentement…