Le monde numérique & moi

08.02.2021 - Actualités

Traque sur Internet, mode d’emploi:

L’identité numérique désigne l’ensemble des informations associées à une personne, une entreprise ou une institution, disponibles sur Internet. Avec le Web 2.0, l’internet du lien entre les personnes, et le Web 3.0, l’internet des objets, les traces informationnelles que nous laissons en ligne se sont multipliées. De la photo de famille, à nos coordonnées bancaires, en passant par notre localisation jusqu’à notre CV, consciemment, mais surtout inconsciemment, nous transformons depuis une décennie notre identité physique en kilooctet pour la numériser et exister en ligne.

Que contient notre identité numérique ?
Notre identité numérique repose sur de nombreuses informations que nous laissons consciemment ou non.

Les traces personnelles : email, messagerie instantanée, téléphone, hCard, adresse IP, mot de passe, moyens d’authentification.

Les traces liées aux réseaux sociaux : les posts Facebook, les tweets, les retweets, les likes, les images, les photos, les jeux et les applications de rencontres.

Les traces liées aux contenus publiés : blog, podcast, videocast, portail de journalisme, photos, vidéos, musique ou liens. On retrouve aussi les avis sur des produits, des services et des prestations. Mais aussi la connaissance diffusée au travers de Wikipedia, de plateforme de FAQ ou des forums de niche.

Les traces commerciales : les achats e-commerce, avec des systèmes de paiement ou de programmes de points de fidélité qui permettent de modéliser les habitudes de consommation.

L’utilisation de tous ces outils et services alimente notre son identité numérique. La majeure partie des utilisateurs ne mesure pas encore la complexité de la gestion de l’identité numérique

Comment les endroits publics tels que des centres commerciaux connaissent leur taux de visite ?

Il faut savoir qu’aujourd’hui et depuis déjà quelques mois, les centres commerciaux, les grandes surfaces, les musés, les centre d’attractions, les gares, les aéroports etc.. S’équipent de systèmes pour suivre à la trace les clients qui déambulent dans leurs locaux.

En effet des capteurs, détectent les ondes wifi émises par les smartphones, et peuvent ainsi faire une analyse fine du déplacement de la personne dans les rayons et/ou magasins ; les zones visitées, les zones ou le client est resté le plus longtemps, la zone qu’il ne visite pas, la fréquentation d’une zone, etc.

Utilisation des donnés

Ces données sont ensuite analysées et modélisés pour cerner les habitudes des clients et proposer dans la majorité des cas des ajustements et/ou publicité à la carte. Bref c’est pour optimiser la stratégie commerciale du magasin.

La question que vous vous posez, est comment ce dispositif peut suivre une personne à la trace, alors que des centaines de téléphones peuvent être présents dans la même zone au même moment, et peuvent avoir la même marque et même modèle ?

C’est tout simple, chaque smartphone à une adresse Mac (adresse physique de la carte réseau) qui est unique et statique, comme c’est le cas pour les PCs, et c’est avec cette adresse Mac que le système peut vous suivre sans perdre votre trace.

En enregistrant cette adresse Mac, les possibilités de s’arrêtent pas là, en effet les possibilités sont énormes. Il est possible, par exemple, de savoir si le client est accompagné ou non ; deux téléphones qui se suivent et qui font le même parcours en même temps, ce n’est pas compliqué à analyser.

Si c’est votre première visite, ou la énième, ainsi que la fréquence de vos visites.

Analyser la vitesse de déplacement, et donc émettre une hypothétique tranche d’âge.

Connaitre les autres endroits que vous fréquentez et à quel période ; soldes, promotions, ventes privées etc.

Et si vous avez une carte de fidélité d’un magasin par exemple, alors là c’est le grâle, car le système détecte votre passage en caisse, et donc déduire votre identité.

Et ma vie privée alors?

Même si aujourd’hui les enseignes assurent que la collecte des données est anonyme et confidentielle, il n’en reste pas moins que ce type de pratique est très tentant, car nous savons que la vie privée ne fait pas le poids devant les profits que peuvent engendrer une surveillance massive des habitudes des consommateurs.

Quelle solution alors?

La solution pour contrer ce flicage de masse est de fermer l’accès wifi de votre smartphone dès que vous ne l’utilisez pas. Pour cela il existe plusieurs applications qui activent ou désactivent le Wifi selon l’endroit où vous vous trouvez, l’endroit est détecté par l’analyse des antennes GSM et non la position GPS.

Quelle est la valeur monétaire de mon profil numérique ?

Commençons par une petite histoire

Un client entre chez un concessionnaire de voiture et demande un essai routier. « Désolé Monsieur répond le vendeur, vous n’avez pas le profil qu’il faut. » « Qu’est-ce qu’il a mon profil », répond le client, « j’ai l’argent ». « Désolé, je ne parlais pas de votre profil financier, je parlais de votre profil numérique. On ne vend pas se produit à tout le monde. »

Connaissez-vous votre profil numérique ?

Votre profil numérique c’est l’information qu’on lègue aux entreprises lorsqu’on accepte de participer à un programme de fidélité (numéro unique de client), lorsqu’on navigue sur certains sites Web (cookies, numéro unique PC, géolocalisation, adresse IP) ou encore lorsqu’on utilise certaines applications mobiles (identifiant unique d’appareil). Dans la mise en pratique ça ressemble à son dossier de crédit mais avec moins de transparence.

Mais qu’en est -il de la valeur de son profil numérique? Combien vaut ce profil avec un système de pointage similaire ?

Sans le savoir, mais avec votre consentement, des systèmes informatiques et certaines entreprises telle Facebook, travaillent 24 heures par jour à vous catégoriser par localisation, par démographie et aussi par vos finances. Critères de recherche, prix, heure, fréquentation ne sont quelques-unes des statistiques que les systèmes récoltent dans le but de mieux connaître vos habitudes d’achat.

Terminé les coupons papier qui ne laissent aucune trace numérique ou encore la publicité aveugle dans les journaux papier. Les entreprises veulent en avoir plus pour leur argent. Jadis la seule façon pour les entreprises d’avoir accès à la mine d’information concernant nos habitudes d’achat était de faire des ententes avec les grandes chaines de détaillants. Mais aujourd’hui, et avec notre consentement, 70% de la population (Les Canadiens accros aux cartes de fidélité – LaPresse) offrent leurs informations en temps réel en échange de miles aériens (Air Miles), de points (Migros, Coop,…), de « KeyClub », de ristournes ou de pourcentages de retour en argent comptant.

Et en ligne?

En ligne c’est pareil. On cherche des gratuités de service (Facebook, Google), on donne son consentement et nous voilà à offrir nos informations.

Vous ne vous êtes jamais demandé pourquoi Facebook vous affichait des publicités pour des produits que vous avez recherché sur un site d’achat tel Amazon? Je vous surprends ? Eh oui Facebook aussi, il n’y a rien de gratuit et l’amitié c’est payant 😉

Facebook c’est 2.2 mia. d’utilisateurs actifs par mois (13% de la population) avec 27$ de valeur par utilisateur en moyenne et par mois, cela donne des gains estimés à près de 60 mia / mois…

L’argent trouve son chemin chez Facebook car les entreprises en quête de l’attention des consommateurs veulent avoir accès au plus important et précis profil numérique et c’est Facebook qui le détient.

…et tout cela, avec votre consentement…

Les actualités récentes

  • Et les assurances contre les cyber-risques?
    31.05.2021 - Actualités
  • Les mises à jour
    03.05.2021 - Actualités
  • Comment bien choisir son ordinateur
    03.05.2021 - Actualités
  • L’importance de la maintenance informatique
    08.02.2021 - Actualités
Voir toutes les actualités
© 2021 Assymba - Tous droits réservés | Mentions légales